AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Contactez-nous  Connexion  

Partagez | 
 

 Fiction à lire : "S'inscrire à l'université ? Jamais" // Sam & Rivers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tamaris
21-50
21-50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 32
Date d'inscription : 05/01/2015

MessageSujet: Fiction à lire : "S'inscrire à l'université ? Jamais" // Sam & Rivers   Lun 6 Avr 2015 - 5:59

Bonjour, (coucou)

J'ouvre un topic pour poster les fictions que j'ai écrite avec comme personnages centraux Peter Rivers et Sam ! (aime) 
Pour l'instant j'en ai une "entre deux scènes" et ensuite après leur départ.
Si vous passiez par ici et que l'envie vous dit de lire et de me dire ce que vous en pensez en tant que fan de la série, n'hésitez pas ! (oui)


Dernière édition par Tamaris le Jeu 16 Avr 2015 - 5:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamaris
21-50
21-50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 32
Date d'inscription : 05/01/2015

MessageSujet: Re: Fiction à lire : "S'inscrire à l'université ? Jamais" // Sam & Rivers   Lun 6 Avr 2015 - 6:16

"S'inscrire à l'Université ? Jamais !"

Juste après l'épisode d'Harley n°62, découvrez une scène imaginée après que le prof Andrew Bell ait distribué les formulaires d'admission à la fac aux élèves, et le coup d'éclat de Peter devant une Sam déconfite...

Une petite vidéo avant tout pour se remettre "dedans" ! Wink


Bonne lecture !

Peter arriva au loft et referma violemment la porte d'entrée derrière lui. Ces derniers jours avaient été durs à vivre pour lui. Il se forçait de plus en plus à mettre un pied devant l'autre pour aller au lycée. Si Steve et Jodie ne le motivaient pas au quotidien pour faire face, il aurait jeté l'éponge depuis longtemps. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien trouver à ce stupide prof de science ? Elle n'avait rien en commun avec lui ! Andrew Bell et Peter Rivers étaient également comme le jour et la nuit. C'était à se demander comment elle avait pu tomber amoureuse de lui si elle prétendait aimer aujourd'hui un type comme ce prof snob. Les voir ensemble tous les jours était une véritable épreuve... Alors quand Bell avait débarqué en cours de Littérature ce matin pour distribuer les formulaires d'inscription à l'université, c'avait été le pompon !  Il fallait le voir expliquer avec son air hautain comment cocher la bonne case pour ne pas se tromper d'orientation...

- Mais quel abruti, pensa Peter, à haute voix.

D'ailleurs, il n'avait pas pu rester sans rien dire. Il l'avait clairement remballé en lui répondant que s'il pensaient que les élèves étaient trop stupides pour arriver à cocher une case, comment pouvait-il penser qu'ils puissent aller à la fac ? Le prof l'avait fusillé du regard et confronté à son choix d'orientation. Peter n'avait pas manqué d'aplomb en lui répondant qu'il ne comptait pas aller à l'université. A ces mots, il avait croisé le regard de Sam. Un regard stupéfait, sans aucun doute. Mais malgré son impertinence face à Andrew Bell, elle n'était pas intervenue. Elle était restée en retrait, silencieuse au devant de la classe, et s'était contentée d'assister à la scène, passive. Il n'avait pourtant pas échappé à Peter combien elle semblait désorienté lorsqu'il s'était mis à déchirer le dossier d'inscription pour prouver qu'il ne reviendrait pas sur son choix...

Il balança son sac nonchalamment sur le canapé et regagna sa chambre, désormais installée à l'étage sous les toits. Il s'allongea sur son lit et ferma les yeux pour se calmer. L'image de Sam apparut instantanément. Il souffrait tellement de devoir rester distant avec elle. Leurs discussions et le temps qu'ils passaient ensemble avant son départ lui manquaient cruellement. Peut-être encore plus depuis son retour au lycée. Il se souvint alors du regard qu'elle posait sur lui quand elle avait tout fait pour qu'il reprenne les cours... la douceur de ses gestes, l'expression de son visage lorsqu'ils faisaient l'amour, son rire, son parfum, la douceur de sa peau... Aujourd'hui, tout cela semblait si loin !

[Vous devez être -rivers">inscrit et -rivers">connecté pour voir cette image]


Il rouvrit aussitôt les yeux et s'assit. Il se prit la tête entre les mains et pesta. Quoi qu'il fasse il ne parvenait pas à faire sortir la jeune prof de sa tête. Et il en souffrait ! Profondément, intensément. Elle avait pourtant été très claire avec lui à son retour à Hartley : tout était fini entre eux ! Peter avait du mal à avaler la pilule. Mais il avait promis de la laisser tranquille pour qu'elle puisse continuer à enseigner au lycée. Il avait presque repris espoir ces jours-ci lorsqu'elle lui était venue en aide alors que son père s'était échappé de prison et allait à nouveau s'attirer des ennuis. Il avait toujours pu compter sur elle. Sam ne supportait pas de voir Peter mêlé à des problèmes. Elle ne pouvait pas s'empêcher de lui tendre la main malgré la promesse qu'elle avait faite à Deloraine. Mais entre temps, Peter avait pu constater que la colocation amicale que Sam entretenait avec Andrew Bell avait évolué vers une relation amoureuse... C'était un coup de poignard qu'il avait reçu en plein cœur lorsqu'il les avait vu ensemble. La dernière étincelle d'espoir avait été anéantie en une seconde. Alors pourquoi ne pouvait-il pas l'oublier ? Il saisit son cahier, posé parterre et entreprit d'y répandre le poids qui pesait sur son cœur.

Une moto arriva devant le hangar et se gara à l'entrée. Sam ôta son casque et demeura un instant immobile devant la porte. Elle n'était jamais revenue à cet endroit depuis son départ... A présent revenue enseigner à Hartley, elle s'était promis de ne jamais revenir ici. Alors que faisait-elle là ?

- C'est pour la bonne cause, je n'ai pas d'autre choix... se répéta-t-elle pour s'encourager à entrer.

Elle avait assisté ce matin à un combat navrant entre Andrew qui manquait toujours de pédagogie et Peter, bien décidé à lui tenir tête et à prouver qu'il n'irait pas à la fac... Que lui arrivait-il donc ? Où était passé le jeune homme talentueux et ambitieux qu'elle avait quitté ? Elle avait ressassé cette pensée toute la journée, sans pour autant trouver une réponse. Elle seule pouvait encore tenter de le faire changer d'avis.

Elle prit une grande inspiration et frappa à la porte du hangar. Elle espérait vivement que Peter ouvre la porte en personne. Si elle tombait sur Jodie ou Steve, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle dirait... Sa bonne étoile semblait continuer à lui sourire lorsqu'elle aperçut Peter ouvrir la porte.

[Vous devez être -rivers">inscrit et -rivers">connecté pour voir cette image]

- Qu'est-ce que tu fais là, demanda-t-il d'une voix froide.

Son visage était fermé. Il semblait surpris de la voir ici.

- Est-ce que je peux entrer deux minutes ?

Peter ne répondit pas et laissa la porte ouverte. Sam prit ce geste comme une réponse positive et entra dans le salon. Aucun bruit à l'intérieur, Peter semblait être seul.

Ça ne prendra pas longtemps...
- Qu'est-ce que tu veux, Sam ?

Elle croisa son regard de fer et essaya de percevoir d'où pouvait provenir cette soudaine animosité envers elle.

- Je veux te parler des inscriptions à la fac. Je ne comprends pas ce qu'il t'a pris ce matin ?
- Qu’est-ce que tu ne comprends pas ? J'ai été clair, non ? Je n'irai pas à l'université.
- Mais pourquoi Peter ? Nous savons toi et moi combien tu es doué pour l'écriture. Tu pourrais faire de brillantes études !
- Ça c'est toi qui le dit...
- Il faut que tu continues de t'accrocher... Je sais que tu peux réussir ! Tu as tout pour...
- Non, justement. Je n'ai plus rien... laissa-t-il échapper.

Ils échangèrent un regard gêné puis baissèrent la tête. Sam voulait vraiment qu'il entende ce qu'elle avait à lui dire. Elle veillait néanmoins à laisser une distance respectable entre eux.


- L'année dernière tu semblais très motivé pour continuer tes études. Tu disais que tu voulais devenir écrivain...

- Oui eh bien tout ça c'était avant ! Bien des choses ont changé pour tout le monde comme tu peux le voir...
- Mais pourquoi ?
- Parce que !
- Explique-moi !
- Bon écoute Sam. Aujourd'hui une seule chose est claire. Je serre les dents jusqu'à la fin de l'année pour passer mon foutu bac et ensuite je me tire !
- Où est-ce que tu veux aller ?
- Je vais mettre les voiles ! Je vais prendre ma caisse et rouler vers le nord, comme j'ai toujours eu l'intention de le faire avant que tu ne te pointes dans ma vie !


[Vous devez être -rivers">inscrit et -rivers">connecté pour voir cette image]


Voilà qui était dit. Sam se souvint du jeune homme rebelle et perdu qu'elle avait rencontré lorsqu'elle était arrivée à Hartley. Il ne savait répondre que par la provocation et l'agressivité. Peter s'était constitué une carapace blindée, ne laissant personne l'approcher de trop près et encore moins laisser l'occasion de le connaitre vraiment. Seule Sam y était parvenue... Cela n'avait pourtant pas été une mince affaire ! Mais à force de disputes, de discussions passionnées et de temps passé ensemble, elle avait réussi à percevoir quel homme sensible, torturé et talentueux il était... Elle-même y avait laissé des plumes... en succombant à son charme et en tombant désespérément amoureuse de son élève.

- Peter, tu  es entrain de retomber dans le même trou noir dans lequel je t'ai aidé à sortir quand je t'ai connu...
- Je n'aurais jamais du t'écouter. J'aurais du prendre le large quand j'en avais l'occasion. Ca m'aurait évité toutes ces galères...
- Tu parles de nous, interrogea Sam qui commençait à être fatiguée des sous-entendus de Peter.
- De quoi veux-tu que je parle ? Je pense être le seul à souffrir dans cette affaire. Tu t'en es bien sortie toi ! Tu t'es tirée en me plantant du jour au lendemain et maintenant que tu es revenue, tu te pavanes sous mon nez avec ton prof de science !

[Vous devez être -rivers">inscrit et -rivers">connecté pour voir cette image]


Sam tourna le dos à Peter pour ne plus le regarder. Comment pouvait-il dire cela ? Il ne savait donc pas combien elle avait souffert de leur séparation forcée ? Elle n'avait pas eu le choix de partir... Elle réfléchit. Non bien sur, il ne pouvait pas le savoir... elle ne lui avait même pas laissé l'occasion d'aborder le sujet. D'ailleurs elle refusait de poursuivre sur ce terrain-là, bien trop glissant et dangereux à son goût !

- Je ne suis pas venue pour parler de ça Peter. Je m'inquiète juste pour ton avenir. Je ne voudrais pas que tu fiches ton avenir en l'air à cause de moi...

- Oh alors rassure-toi, s'exclama Peter. Si je me casse après le bac c'est pour moi et uniquement pour moi. Je ne dois plus rien à personne ! Ni à mon père, ni  toi, ni à personne. Je suis libre, c'est clair ?
- C'est très clair Peter. Excuse-moi de m'inquiéter pour toi. Je n'aurais pas du venir... C'est parfaitement clair !

Sam fit volte face et se dirigea vers la sortie alors que Peter retourna se réfugier à l'étage.

De rage, il mit un coup de pied dans un meuble avant de s'asseoir sur son lit. Il s'en voulait profondément de lui avoir parlé comme ça.... Il savait qu'il avait du lui falloir du courage pour venir jusqu'ici. Comment avait-il pu l'envoyer sur les roses de cette façon ? Après l'indifférence dont elle avait fait preuve à son égard, elle s'inquiétait finalement pour lui... encore... sans doute était-ce cela qui touchait Peter au point de péter les plombs ! Lui qui mettait tant d'énergie à essayer de l'oublier, constater qu'il comptait encore pour elle n'allait pas l'aider à tourner la page... Il avait rêvé tant de fois d'entendre le bruit de sa moto dans l'allée ! Mais elle n'était jamais revenue... jusqu'à aujourd'hui. Il avait tant espéré une discussion en tête à tête avec elle. Il avait imaginé cent fois ce qu'il aurait pu lui dire. Malheureusement, rien ne s'était passé comme il l'avait pensé... Il avait tout gâché ! En même temps, Sam semblait toujours aussi fermée lorsqu'il s'agissait de parler à cœur ouvert. Elle refusait catégoriquement de parler d'"eux". D'un autre côté, Peter ne s'y était peut-être pas pris de la meilleure façon... regretta-t-il amèrement.

Peter continuait de se maudire lorsque la trappe menant à sa chambre s'entrouvrit lentement. Il aperçu les cheveux blonds de Sam. Elle n'était pas partie.


Elle se permit d'entrer sans lui demander l'autorisation et resta plantée devant lui. Peter se leva à son tour.


- Sam, pardonne-moi, lança-t-il sans plus attendre. Je n'aurais jamais du te parler comme ça... je ne sais pas ce qu'il m'a prit.
- Ce n'est rien Peter. Je comprends ce que tu ressens... J'ai longuement hésité avant de venir chez toi... je crois que je n'aurais pas du.
- J'ai pas mal encaissé ces derniers temps, admit-il en se passant la main dans les cheveux. Je ne m'attendais pas du tout à te voir.
- Je veux que tu saches que je ne suis pas ici pour te faire plus de mal, Peter. Je veux juste que tu réfléchisses à ton avenir et que tu prennes une décision.
- Je sais, excuse-moi.

Peter invita Sam à s'asseoir un instant. Elle accepta en signe de paix et regarda autour d'elle.

- Alors c'est ta chambre, l'interrogea-t-elle. Tu ne dors plus dans la remorque de ta voiture ?
- C'est quand même plus confortable ici !

Elle aperçut le cahier de Peter à côté d'elle et le saisit.

- Non Sam, laisse ça s'il te plait !
- Qu'est-ce que c'est, le questionna-t-elle intriguée en tournant les premières pages.

Peter lui prit le cahier des mains.  Quelques secondes trop tard sans doute car elle avait pu apercevoir son prénom écrit à plusieurs reprises. Peter écrivait... il écrivait toujours et il écrivait sur elle ! Sam fut troublée par cette découverte.

- C'est juste un cahier sur lequel je griffonne quelques textes, rien d'extraordinaire.

Même si elle brûlait de lire les textes de Peter, Sam n'insista pas pour ne pas le gêner davantage.

- Que fais-tu réellement ici, Sam ?
- Je te l'ai dit... je voudrais essayer de te résonner concernant ton inscription à la fac...
- Je ne suis pas le seul vouloir arrêter mes études après le lycée et je ne te vois pas aller chez tous tes élèves pour les convaincre du contraire.

Sam tourna la tête, gênée. Que voulait-il lui faire dire ?

-  Parce que dans ton cas, je sais que c'est un réel gâchis, se défendit-elle.
- Tu as promis à Deloraine que tu ne passerais plus de temps seule avec moi...
- Oui eh bien, Monsieur Deloraine serait sans doute aussi déçu que moi s'il connaissait tes intentions, répliqua-t-elle sur la défensive. Je sais que tu as de bonnes notes dans l'ensemble des matières, poursuivit-elle d'une voix plus douce. Tu as eu les meilleurs résultats en science, tu dois être fière de toi.

- Je me motive uniquement pour pouvoir me barrer le plus vite possible.
- Tu es donc si malheureux ici, réalisa-t-elle.
- Ouais... j'étouffe.
- Est-ce que tu as pensé que l'université dans laquelle tu pourrais faire tes études pourrait justement être l'occasion de partir d'ici ?
- J'en sais rien, admit-il.
- Je te demande au moins de prendre le temps d'y réfléchir... tu peux faire ça pour moi ?

Sam le regarda. Elle se sentait soulagée d'entendre le ton de Peter se radoucir à son égard. Elle savait pertinemment ce qu'il pouvait ressentir. Elle aussi avait éprouvé cette sensation d'étouffement et ce besoin de mettre les voiles. Elle se retrouvait tellement en lui...

- Ok, je te promets que j'y penserai, Sam. Mais à une condition...
- Laquelle, demanda-t-elle intriguée par cette requête.
- J'aimerais que tu répondes à une question...
- Très bien, je t'écoute.
- ... que tu répondes honnêtement à une question, reprit-il.
- Vas-y !
- Est-ce que tu es heureuse avec Andrew Bell... je veux dire, est-ce que tu es amoureuse de lui ?

A ces mots, il se promit que si Sam lui répondait sincèrement être heureuse auprès de son prof, il tirerait un trait définitivement sur leur histoire. Il le fallait... il ne pouvait plus continuer à souffrir ainsi indéfiniment et à continuer d'espérer continuellement.

Sam le dévisagea. Peter n'abandonnerait pas si facilement, elle aurait du le prévoir. Elle resta pourtant sans voix. Elle se demanda d'ailleurs si elle-même s'était déjà posée la question ?

- Je... Ce ne sont pas tes affaires, Peter... rétorqua-t-elle sur la défensive.
- Mauvaise réponse, répliqua le jeune homme en secouant la tête.

Il plongea son regard dans ses yeux verts. En fait, il était très heureux de cette réponse. Sam ne pouvait pas lui répondre la vérité car elle se l'interdisait formellement. Il en était sûr à présent.

- Tu as toujours des sentiments pour moi...
- Tu n'avais droit qu'à une seule question, rétorqua-t-elle.
- Ce n'est pas une question... murmura Peter.

Il dirigea sa main vers son visage et le dégagea d'une mèche blonde de ses cheveux qui lui tombait dans les yeux. Il caressa tendrement son visage. Sam demeura immobile, incapable de bouger. Elle ferma les yeux...

- Peter...

[Vous devez être -rivers">inscrit et -rivers">connecté pour voir cette image]

Le jeune homme se retint de toutes ses forces pour ne pas l'embrasser. Il aurait donné n'importe quoi pour la serrer dans ses bras à cet instant. Mais ce n'était pas encore le moment, il le sentait. Il fallait que Sam prenne conscience de ses sentiments pour lui et qu'elle finisse par prendre une décision. Cela, il ne pouvait le faire à sa place s'ils ne voulaient pas reproduire leurs erreurs passées. Cette fois, ils ne devaient pas agir sur un coup de tête ou succomber à la passion sans réfléchir. Ils connaissaient tous deux le prix de ce genre d'aventure.

- Je dois partir, lança-t-elle en reprenant ses esprits.

Elle s'écarta et lui tendit le formulaire d'inscription.

- Je te le laisse... Je compte sur toi pour y réfléchir, reprit-elle.

Elle se leva puis le regarda une dernière fois avant de quitter sa chambre et de partir pour de bon.



*  *
*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fiction à lire : "S'inscrire à l'université ? Jamais" // Sam & Rivers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FIC] Cato & Clove: The Story
» A LIRE AVANT DE S'INSCRIRE
» Prédator en BD
» I-Doser
» Avez-vous réussi à lire Proust ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hartley Coeurs A Vif :: 
LA BIBILOTHEQUE
 :: Divers
-
Sauter vers: